3 étapes pour garder sa maison organisée sur le long terme

Je suis certaine que vous vous êtes déjà demandé par quel miracle on pouvait garder sa maison propre et rangée tous les jours. Et, si votre intérieur déborde d’objets un peu partout, vous ne savez probablement pas comment vous y prendre pour y arriver. Par où faut-il commencer pour trier et désencombrer une maison en désordre ? J’ai les réponses à vos toutes vos questions. Dans cet article, je vous explique les 3 étapes pour obtenir, et surtout garder, une maison organisée. Grâce à mes conseils et astuces, vous arriverez à vous motiver pour ranger votre intérieur, vous aurez cet effet « gain de place » dont vous rêvez tant, et vous ne verrez plus jamais le désordre revenir !

  1. Étape #1 : La clé d’une maison organisée, c’est de faire du tri
    1. Prendre conscience de son niveau d’encombrement
    2. Accepter de se séparer de ses possessions pour désencombrer
    3. Ne garder que le juste nécessaire
  2. Étape #2 : S’approprier son espace intérieur
    1. Limiter l’encombrement visuel
    2. Attribuer une place logique à chaque objet
    3. Repenser ses techniques de rangement
  3. Étape #3 : Une routine de rangement rapide mais régulière
    1. Les petites actions à inclure à sa routine de rangement
    2. Impliquer ses proches dans l’organisation de la maison
    3. Faire attention à ses nouvelles acquisitions
    4. Prendre soin de sa maison, c’est prendre soin de soi

Étape #1 : La clé d’une maison organisée, c’est de faire du tri

Prendre conscience de son niveau d’encombrement

Je prends le risque de vous choquer tout de suite, mais je suis persuadée que vous avez trop de choses chez vous. Comment je le sais ? Parce que toutes les études le montrent ! Prenons les résultats de cette enquête Ipsos de 2016 menée sur les objets électroniques : les Français possèdent en moyenne 99 objets électriques et électroniques (électroménager, informatique, radio réveil, lampes, outils, etc) alors qu’ils pensent n’en posséder que 34. Et en moyenne, 6 d’entre eux ne sont jamais utilisés. Idem pour les vêtements. Une étude de 2018 menée par le groupe Movinga auprès de 18 000 foyers, établit que, nous, les Français, ne portons que 32% des vêtements que nous avons dans notre dressing.

Compte tenu de ces chiffres édifiants, une conclusion s’impose. Très probablement, vous stockez des choses inutiles chez vous. Ces choses inutiles vous prennent de la place, vous encombrent, s’abîment sans doute. Et surtout, elles vous empêchent de voir les objets qui, eux, vous sont réellement utiles.

Bref, la première étape pour obtenir et garder une maison organisée, c’est : le désencombrement.

Accepter de se séparer de ses possessions pour désencombrer

Peut-être êtes-vous en train de vous dire : « chez moi, ce n’est pas si dramatique, j’ai juste mes placards un peu pleins, mais ça va encore ». Je vais vous confier un secret, j’étais comme vous. Je croyais avoir une maison bien organisée. Et puis, j’ai mis en œuvre la méthode de Marie Kondo. Et là, ça a été le choc. Pourquoi ? Parce que nos affaires, tant qu’elles sont dans les placards, à l’abri du regard, elles ne nous gênent pas. Elles ne nous impressionnent pas. Mais lorsque vous les sortez TOUTES, en une seule fois, comme la méthode KonMari le recommande, là, vous vous rendez compte. Vous vous rendez compte, par exemple, de tous les vêtements que vous avez. De tous les vêtements que vous ne portez plus. Ou que vous n’aimez plus. Ou que vous n’avez jamais aimés !

Et là, sous vos yeux ébahis, lorsque vous aurez accepté de vous confronter à vos possessions, vous allez vous rendre compte de toutes les choses que vous gardez « au cas où ». Là, vous arriverez à accepter de vous séparer de vos objets pour, enfin, vraiment désencombrer.

Ce que je vous invite à faire : tout sortir, catégorie par catégorie. C’est LE secret pour une maison organisée une bonne fois pour toutes.    

Vous avez du mal à vous séparer de vos possessions ? Découvrez comment se libérer de l’attachement aux objets.

À lire aussi : découvrez le rangement par catégories dans la méthode KonMari.

Ne garder que le juste nécessaire

J’aimerais revenir sur un point essentiel de la méthode de Marie Kondo. Ou plutôt de sa philosophie. Car à mon sens, sa méthode est plutôt une philosophie, une philosophie de la Joie. C’est un changement de regard sur vos objets. Sa méthode propose de vous focaliser, quand vous triez, sur les émotions positives que vous procurent les objets. Donc, au lieu de vous demander de quels objets vous voulez vous séparer, vous allez plutôt vous demander quels objets ont vraiment leur place chez vous. Et ce point de vue-là, il n’a l’air de rien, mais il change tout.

En résumé, choisissez les objets que vous voulez garder et vous verrez que les autres sortiront sans peine de chez vous. Et le résultat, c’est qu’au terme de ce tri, il ne restera dans votre maison que le juste nécessaire. Votre juste nécessaire. Celui qui vous mettra en Joie à chaque fois que vous ouvrirez un placard. 

Comment vous motiver à l’action ? En vous disant que c’est là, dans cette étape de désencombrement, que vous allez obtenir le plus gros « gain de place » de votre projet de rangement. Et puis, même si trier, c’est difficile, dites-vous bien que c’est seulement au terme de ce grand tri que vous pourrez connaître le volume que vous avez réellement besoin de stocker. Ne négligez pas cette étape, c’est la plus importante ! 

Vous aimeriez l’aide d’un coach en rangement pour cette étape mais vous craignez que le tri soit trop drastique ? Rassurez-vous, il n’en est rien, c’est l’une des nombreuses idées reçues sur le métier de Home-organiser.

Étape #2 : S’approprier son espace intérieur

Limiter l’encombrement visuel

Normalement, après l’étape #1, vous devriez avoir libéré de l’espace dans vos placards, dressings, et autres espaces de stockage.

Laissez-moi vous livrer maintenant une règle d’or en ce qui concerne l’organisation de l’espace : vous vous sentirez d’autant mieux chez vous que vous limiterez l’encombrement visuel. Dans votre entreprise de ré-organisation de l’espace, c’est cette règle qui va guider vos choix. En effet, il est prouvé scientifiquement qu’un environnement encombré va favoriser une mauvaise estime de soi, ou encore de mauvaises habitudes alimentaires. Pour en savoir plus, consultez cet article sur les effets néfastes d’un environnement en désordre.

Bref, pour vous sentir bien chez vous, ne surchargez pas « visuellement » votre intérieur.

Oui, mais comment, concrètement, limiter l’encombrement visuel ?

Tout d’abord en favorisant des meubles de rangement bas. C’est une astuce toute simple qui va soulager immédiatement votre regard et vous procurer un réel sentiment d’espace.

Ensuite, vos rangements doivent être de préférence fermés. Dernièrement, on voit beaucoup de rangements ouverts dans les blogs et magazines déco. En fait, si vous regardez bien, ce ne sont pas à proprement parler des espaces de rangement, mais plutôt des objets mis en valeur comme de la déco. Donc, oui, allez-y si vous avez envie d’une étagère pour mettre en valeur quelques beaux objets dans votre cuisine. Mais, non, n’imaginez pas y ranger toute votre vaisselle.

Enfin, dernier conseil, ayez à l’œil les espaces particulièrement sujets à l’encombrement : la table de nuit, le bureau, la table basse, ou encore le plateau de buffet du séjour. Vous savez, ces endroits où on pose négligemment le dernier courrier arrivé, ou bien le jouet de « petit dernier ». La nature ayant horreur du vide, il est tentant de laisser trainer des objets sur ces espaces inoccupés. Votre radar à désordre va vite s’y faire : les objets doivent être remis à leur place après utilisation. La place d’un courrier ou d’un jouet n’est pas sur la table basse, qu’on se le dise une bonne fois pour toutes !

Attribuer une place logique à chaque objet

Alors justement, parlons-en. Chaque objet à sa place, une place pour chaque objet. Cet adage est également une règle d’or pour obtenir une maison bien organisée . Lors de l’étape #1, vous avez peut-être trouvé des fournitures de bureau un peu partout dans la maison, c’est classique. Alors, profitez du fait que vous savez exactement où sont tous les stylos, cahiers, et tubes de colle, pour leur attribuer une fois pour toutes un emplacement.

Et, à chaque type d’objet, correspond une place « logique » : pour les fournitures de bureau, le bureau paraît tout indiqué. Pour les serviettes de toilette, c’est dans la salle de bain, etc. Mais parfois, on est obligé de faire des concessions. Dans ce cas, fiez-vous à votre intuition, elle sera bonne conseillère.

Si vous êtes obligés de stocker des choses à un endroit qui n’est pas l’endroit « idéal », évitez de faire de « trop mauvais » choix. Un exemple pour illustrer mon propos : je vois souvent des stocks d’archives documentaires dans des chambres de personnes qui détestent trier leurs papiers. Et qu’est-ce que cela produit ? Ca leur rappelle un peu plus chaque soir à quel point ils exècrent les tâches administratives. Croyez-vous que cela favorise un bon sommeil ? Non. Pour ces personnes, il sera nécessaire de trouver une autre place pour stocker les papiers.

Dernier conseil pour cette étape : pensez à communiquer. Pour les objets qui appartiennent à tout le monde dans le foyer, comme par exemple le savon ou le dentifrice, dites-bien à votre conjoint(e) et à vos enfants où vous avez décidé de les ranger désormais. Sinon, ça pourrait les énerver !

Repenser ses techniques de rangement

Dernière règle d’or pour une maison bien organisée : faites-en sorte de voir tout ce que vous possédez. Cela signifie que je vous conseille vivement d’éviter toutes les solutions sophistiquées. Le plus simple est souvent le mieux. Rien ne vaut une bonne vieille boite à chaussures pour compartimenter un tiroir de salle de bain ou un tiroir de commode. Quand je dis « vieille boite à chaussures », comprenons-nous bien : si vous faites tous ces efforts, ce n’est pas pour installer vos affaires précieuses dans des boites déchirées. Relookez vos boites et faites-en des rangements que vous aurez plaisir à regarder !

D’une manière générale, le rangement vertical, prôné par Marie Kondo, est effectivement une solution assez spectaculaire pour repenser vos espaces de stockage. Il permet de voir tout ce que vous avez, il a un effet gain de place, et en plus, le résultat est beau à regarder. Vous pouvez mettre en place le rangement vertical un peu partout dans la maison : dressing, cuisine, salle de bain, etc.

Et si vous renouvelez vos rangements, pensez tiroirs au lieu d’étagères. C’est plus pratique pour mettre en place le rangement vertical. Autre petit détail qui n’en est pas un : quand vous achetez un meuble, faites attention à la profondeur. En effet, il peut être tentant d’acheter un dressing très profond. Mais gare à tout ce qui va se trouver au fond et que vous ne verrez plus. Privilégiez des profondeurs limitées pour les meubles à étagères, ou bien des commodes à tiroir qui s’ouvrent jusqu’au bout. La visibilité avant tout !

QUIZ RANGEMENT : découvrez à quel animal vous ressemblez en fonction de votre sens du rangement.

Lièvre, Castor, Dauphin, Ecureuil, Renard : à chaque « bête de rangement », des conseils de Home-Organising pour vous aider.

Étape #3 : Une routine de rangement rapide mais régulière

Les petites actions à inclure à sa routine de rangement

Parlons maintenant des habitudes quotidiennes qui vont entrer dans votre routine. Je dis qu’elles vont entrer dans votre routine, parce qu’en fait, elles vont s’imposer à vous, naturellement. Simplement parce que vous n’aurez plus que ces petites actions à faire pour que votre logement reste rangé, et que vous vous sentirez mieux quand elles seront faites.

Commençons par l’entrée, faites-en sorte que l’entrée reste toujours bien rangée. Manteaux accrochés, chaussures rangées. C’est important parce que, chaque fois que vous entrez chez vous, c’est par là que vous êtes « accueilli(e) ». Et vous ne voudriez pas avoir une mauvaise impression au premier regard, n’est-ce pas ? Gardez votre entrée propre et rangée et vous verrez que vous aurez encore plus plaisir à rentrer chez vous.

De la même manière, tenez votre cuisine rangée après chaque repas. Evitez de laisser traîner de la vaisselle trop longtemps sur votre égouttoir, rangez votre vaisselle propre au fur et à mesure. Voir une cuisine bien rangée au moment de vous mettre à cuisiner vous donnera beaucoup plus de motivation pour cuisiner. Et autre bénéfice de la tenir rangée, elle sera bien plus facile à nettoyer, ce qui n’est pas négligeable non plus, pour gagner du temps de ménage.

Et c’est la même chose pour votre bureau, que vous travailliez à domicile ou en entreprise. Prenez l’habitude de ranger vos papiers à la fin de la journée. Idem pour vos stylos et autres accessoires de bureau. Si vous avez possibilité de les remettre à leur place dans un tiroir, c’est encore mieux.

Bref, essayez, dans chaque pièce, de prendre le réflexe de remettre les objets à leur place après utilisation. Normalement, ils ont leur place maintenant, donc plus d’excuse pour ne pas les ranger !

Impliquer ses proches dans l’organisation de la maison

En général, les effets produits par le rangement ont un effet vertueux : en voyant que la maison est plus agréable à vivre quand elle est rangée, tout le monde dans le foyer va s’employer à faire en sorte que ça reste ainsi. C’est l’effet d’exemplarité : vous allez désencombrer, trier, ré-organiser toutes vos affaires, et cela va donner envie aux autres de vous suivre.

Ca, c’est le scénario idéal. Maintenant, peut-être qu’il vous faudra quand même déployer quelques trésors d’ingéniosité pour faire adhérer vos enfants à votre nouvelle routine de rangement. Une action que vous pouvez mettre en œuvre facilement avec vos enfants s’ils sont petits, c’est d’instaurer le rituel de rangement avant le coucher. Au coucher, il y a les dents, l’histoire et… les jouets dans les caisses. Cela risque de vous étonner, mais, au bout de quelque temps, c’est votre enfant qui vous dira : « maman, papa, y a du bazar, on doit ranger ! ».

Un mot encore sur les autres membres du foyer : même si vous êtes à l’initiative de l’impulsion de rangement, maintenir la maison organisée, rangée et propre est l’affaire de tous. A partir de l’adolescence, les enfants peuvent ranger et faire le ménage eux-mêmes dans leur espace. Cela les responsabilise et puis, le partage des tâches, ça vous aidera à limiter votre charge mentale de parent.

À lire aussi : découvrez nos conseils pour apprendre à ranger sa chambre à votre enfant.

Faire attention à ses nouvelles acquisitions

Je vais enfoncer une porte ouverte, mais si vous voulez garder votre maison organisée, il faut que vous repreniez le contrôle sur ce qui entre chez vous. Ce qui entre, c’est par exemple (liste non exhaustive) :

  • les courses alimentaires
  • le courrier
  • les commandes sur internet
  • les objets fabriqués par votre petit dernier à l’école
  • etc.

Dans ce que je viens de citer, il y a 2 catégories : ce que vous décidez de faire entrer chez vous et ce qui entre chez vous un peu malgré vous.  

Pour la première catégorie, vous avez le pouvoir de raisonner vos achats. Si vous avez déjà fait l’étape #1, je vais vous poser une question. Pourquoi y avait-il 3 fois le même T-shirt dans votre dressing selon vous ? Parce que vous ne saviez pas que vous l’aviez en triple. L’exemple marche aussi avec les stocks de nourriture, de produits d’entretien, les livres, etc. Je suis sûre que vous allez trouver des choses en double ou en triple chez vous. Mais après avoir désencombré, racheter quelque chose que vous avez déjà ne pourra plus vous arriver. Vous saurez exactement ce que vous avez. Et par conséquent, vous n’achèterez plus que ce dont vous avez réellement besoin et vous saurez d’avance où ranger vos nouvelles acquisitions. Ainsi, raisonner vos achats va se faire assez naturellement.

Quant aux autres objets qui entrent chez vous « malgré vous » : ce n’est pas toujours facile, mais c’est à vous de décider si ces objets ont leur place chez vous. Si on vous a offert à Noël un appareil de cuisine hyper encombrant, dont vous n’avez pas réellement l’utilité, et que vous ne savez pas où ranger de surcroit, ne vous laissez pas à nouveau encombrer. Donnez ou revendez l’appareil en question. Un cadeau est fait pour être reçu, c’est tout. Ne culpabilisez pas et choisissez en conscience ce qui a sa place chez vous… Ou pas. 

Si vous voulez que votre maison reste organisée, contrôlez les entrées !

Prendre soin de sa maison, c’est prendre soin de soi

Si vous engagez un grand tri chez vous pour ne garder que les objets qui vous sont vraiment essentiels, je pense sûre qu’il va se produire un déclic en vous. Ce déclic, c’est que vous n’allez plus considérer votre maison ou votre appartement comme avant.

Quand vous allez regarder votre séjour, votre chambre, et même l’intérieur de vos placards, vous ne verrez plus que des objets « vivants ». « Vivants » au sens de l’énergie positive qu’ils vous procurent : ce sont des objets qui vous sont utiles au quotidien, des objets que vous trouvez beaux à contempler, des vêtements que vous aimez vraiment porter, etc.

Vous allez re-découvrir votre intérieur sous un nouvel angle : le vôtre, celui de votre foyer.

Alors, oui, c’est complètement vrai, prendre soin de sa maison, c’est prendre soin de soi.

Et l’air de rien, ça change beaucoup de choses de se dire ça, quand on range ou quand on fait le ménage. Vous ne rangez pas pour les autres, mais vous rangez pour vous faire du bien, à vous-même !

Cette relation entre l’action de tri et le bien-être physique et mental, elle est étonnante et puissante. Si cela vous intéresse de creuser le sujet, consultez mon article sur le lien entre rangement et psychologie, et vous comprendrez pourquoi vous vous sentez si bien après une séance de rangement.

Bref, en conclusion, la clé d’une maison organisée, c’est que votre intérieur vous ressemble et que vous l’aimiez, jusque dans ses moindres détails.

J’espère vous avoir donné envie de vous lancer. Et si vous avez peur de ne pas y arriver seul(e), je peux vous aider !

visuel visioconférence home-organising

(RDV visio 1h – gratuit – sans engagement)

Et si vous réserviez un rendez-vous en ligne pour faire le point avec moi ? Ensemble :

  • Faisons un état des lieux de votre situation
  • Discutons de vos objectifs
  • Vérifions l’adéquation de la méthode KonMari à vos besoins.

Cet article vous a plus ? Enregistrez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

comment garder sa maison organisée sur le long terme ?
3 étapes clés pour une maison organisée
une maison bien organisée en 3 étapes